Nos réseaux de professionnels

Les Francas de Tarn-et-Garonne coordonnent et animent le réseau des Promeneurs du Net 82 au côté de la CAF 82, de la Ligue de l’Enseignement 82 ainsi que de la DDCSPP 82 et de la MSA 82.

Le réseau de professionnels se réunit plusieurs fois par an pour des demis-journées de rencontres, d’échanges, de formation et de création collective, et vit toute l’année grâce aux outils collaboratifs en ligne mis en place.

Pour faire partie du réseau, chaque professionnel doit être conventionné avec la CAF, ainsi que la structure dans laquelle il travaille.

Si vous êtes un professionnel de la jeunesse et que vous êtes intéressé pour rentrer dans ce réseau ou que vous souhaitez simplement avoir plus d’informations, contactez Lise par mail ou par téléphone au 06 47 76 13 06.

Nätvandrarna – ou le nom du concept à l’initiative des Promeneurs du Net – a vu le jour en Suède au début des années 2000. Son intention était alors d’installer un dialogue en ligne avec les jeunes.
En 2012, la Caf et le conseil départemental de la Manche décident de l’importer sur le territoire français. Avec succès. Convaincues, les Caf du Cher en 2014, du Morbihan en 2015 et de l’Ardèche en 2016 mettent, elles aussi, le projet en place. Une centaine de Promeneurs du Net a ainsi pu créer les premiers projets éducatifs avec les jeunes, dans près de soixante-dix structures.
L’expérience de ces quatre départements et les résultats encourageants qu’ils ont obtenus ont permis aux Allocations familiales de lancer, en 2016, sur l’ensemble du territoire national, le projet : « Promeneurs du Net, une présence éducative sur Internet ».
Un projet en partenariat avec le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes et la Mutualité sociale agricole.

Dans la Manche, le Cher et le Morbihan, une centaine de professionnels intervenant dans près de 70 structures se sont engagés dans l’expérimentation, en assurant une fonction de Promeneurs du Net dans le cadre de leurs missions traditionnelles. L’intérêt de cette démarche est avéré, tant au niveau de ses impacts en matière d’intervention éducative auprès des jeunes, que de son aide à la structuration de projets éducatifs sur les territoires.

Elle a ainsi notamment permis :
- de renforcer la relation de confiance avec les jeunes,
- de faciliter la prise en charge de sujets délicats à aborder en face-à-face,
- d’aider les jeunes à mieux identifier les professionnels comme des personnes ressources,
- de diversifier les modalités d’accompagnement des projets des jeunes,
- de dynamiser la politique éducative locale,
- d’améliorer et d’intensifier les relations partenariales entre les professionnels de la jeunesse
- de mieux structurer les projets de prévention
- de montrer la nécessaire complémentarité entre l’accompagnement présentiel et numérique
- de démontrer la nécessité pour le professionnel d’intervenir sur le web « à visage découvert.

Les Promeneurs du Net interviennent au titre des missions relatives au poste qu’ils occupent. Même si les modalités de mise en relation avec les jeunes changent, il ne s’agit pas de remplacer le face-à-face dans les structures. La présence en ligne permet plutôt d’enrichir ces modalités d’interventions et de poursuivre les actions éducatives sur tous les territoires où évoluent les jeunes.

Les professionnels proposent aux jeunes avec lesquels ils sont en contact dans la structure d’être « amis » sur les réseaux sociaux et leur offrent la possibilité d’échanger par messagerie instantanée, par courrier électronique ou dans le cadre du fonctionnement classique du réseau social concerné (commentaires sur le mur, publications…)

La plupart effectue également des permanences en ligne sur des créneaux précis et annoncés, où ils sont disponibles pour des conversations instantanées. Ces professionnels exercent des missions de veille, de sensibilisation, « d’aller vers », mais l’objectif reste bien de privilégier les relations « en face-à-face ».

Le Promeneur du Net entre en relation avec les jeunes sur Internet, afin de prolonger son action éducative sur ce nouveau territoire d’intervention. Cela ne modifie ni ses missions ni son rôle. Cela lui permet d’être au plus près des préoccupations des jeunes, en prenant appui sur un média qui leur est familier, de mieux cibler leurs besoins et d’adapter ses propositions. Il s’agit de développer la posture des professionnels en réponse à la généralisation du numérique dans la vie quotidienne des jeunes.

- LIEN SOCIAL

- renforcer le lien social avec les jeunes et entre les jeunes ;
- maintenir le lien avec des jeunes qui ne viennent pas ou plus dans les structures, ainsi qu’avec les jeunes les moins mobiles ;

- VIE NUMÉRIQUE

- développer une présence éducative dans les espaces en ligne fréquentés par les jeunes ;
- sensibiliser aux usages d’Internet et des écrans ;
- développer l’esprit critique des jeunes face à l’information et à l’image.

- INTERVENTION ÉDUCATIVE / ESPACE DE PAROLES ET D'ÉCHANGES SUR INTERNET

- développer une relation de confiance favorable à une amélioration de l’intervention auprès des jeunes ;
- favoriser les échanges avec les jeunes ;
- augmenter la fréquentation des structures jeunesse du territoire et fidéliser les jeunes aux différentes activités proposées.

- ÉMERGENCE D'INITIATIVES

- développer un accompagnement de projets individuels ou collectifs via les réseaux sociaux ;
- adapter l’offre éducative aux besoins et aux projets des jeunes

- NOUVELLES PRATIQUES COLLABORATRICES

- développer des projets collaboratifs entre jeunes ;
- favoriser les projets collaboratifs entre professionnels ;
- améliorer le travail entre les réseaux de professionnels, de manière dématérialisée et présentielle, avec davantage de collaboration interdisciplinaire.

- PRÉVENTION DES COMPORTEMENTS À RISQUES ET DU MAL-ÊTRE

- transmettre des contenus informatifs adaptés aux usages des jeunes et à leurs inquiétudes, dont le professionnel peut avoir connaissance en étant présent sur les réseaux sociaux ;
- assurer une veille, détecter des difficultés et prendre contact avec des jeunes qui paraissent en difficulté ;
- proposer une écoute psychosociale, répondre aux situations de détresse psychologique, orienter ;
- détecter les signaux relevant de phénomènes d’emprise : changements de comportement, actes de prosélytisme ;
- signaler les situations préoccupantes aux institutions compétentes.

LES ACTEURS DU RÉSEAU DANS LE TARN ET GARONNE

L’équipe de co-pilotage du Tarn-et-Garonne est organisée de la façon suivante :

Coordination du réseau :
– Vivien Laval, CAF 82
– Jérôme Malavelle, Ligue de l’Enseignement 82
– Sandrine Lasserre, Francas 82
– Pierre Fauveau, DDCSPP 82
– Florence LAPEYRE, MSA 82

Animation du réseau :
– Mathieu Mangenot, Ligue de l’Enseignement 82
– Lise Batailler, Francas 82

La Caf de Tarn-et-Garonne a conventionné avec huit structures jeunesse, mobilisant 13 promeneurs pour le déploiement du dispositif Promeneurs du Net. Voici leurs prénoms, les structures et les villes où vous pouvez les contacter : 

– CASTELSARRASIN : Aurore – Point Information Jeunesse (PIJ) et cyberbase // Florian – Responsable de l’Accueil Jeunes
– LAFRANCAISE : Nicolas – Centre de Loisirs Léo Lagrange
– MOISSAC : Kamel / Thibault / Anne / Frédéric – Moissac Animation Jeunes
– MONCLAR DE QUERCY : Leatitia – Espace Ado Association Familles Rurales
– MONTAUBAN : Laurent – Maison des Ados 82
– MONTECH : Emilien – Point Jeunes // Rémy – Cyberbase
– VERDUN-SUR-GARONNE : Cathy – Point Information Jeunesse (PIJ) et Maison de la Jeunesse et de la Culture (MJC) // Louis – Maison de la Jeunesse et de la Culture (MJC)

Vous pouvez également retrouver leurs profils sur l’annuaire national et une carte où les localiser à l’adresse suivante : http://www.promeneursdunet.fr/departements/tarn-et-garonne